Comment et pourquoi j'ai changé mon régime alimentaire

Publié le par kanou

Comment et pourquoi j'ai changé mon régime alimentaire

je vous préviens, cet article est long. Alors lisez le à un moment ou vous avez le temps de le lire, à un moment ou votre esprit est disponible, c'est mieux ! 

 

En novembre 2014, j’ai été voir une naturopathe car la deuxième chimio m’avait vraiment mise K.O. Il fallait que je fasse quelque chose qui puisse m’aider à supporter les chimios suivantes. Mon moral était trop atteint.

Je lui ai expliqué mon parcours de ces 4 dernières années : Douleurs un peu partout et particulièrement dans le dos et les articulations. A ne plus pouvoir supporter que l’on me touche tellement les épaules me brulaient en permanence. A ne plus pouvoir rester assise trop longtemps. A ne plus pouvoir tenir debout immobile plus de 2 minutes. A ne plus pouvoir rien faire. A ne plus pouvoir jouer avec mes enfants, ne plus pouvoir chahuter, ne meme plus pouvoir faire un simple chateau de sable.... A vivre dans la douleur constante, permanente… A avoir envie de me cogner la tête par les murs…. De hurler…. A être constamment fatiguée, usée… pas le moral….

Puis, le cancer….

Elle m’a dit qu’il était bien dommage que je ne sois pas venue la voir avant…. Peut être aurais je pu éviter le cancer en agissant avant… ou peut être pas… on ne le sera jamais même si elle semblait le sous entendre…. Si j’avais réagis avant à l’appel de mon corps qui souffrait….

Enfin bref, le cancer a été l’élément déclencheur ! Là, on ne rigole plus, je risque de mourir….

Donc, elle m’a expliqué que mon alimentation m’avait empoissonné tout doucement, au fil des années et que, combiné à une vie pas toujours facile avec beaucoup de stress et de fatigue, mes cellules n’ont plus fonctionné correctement. Depuis j’ai lu beaucoup d’articles et écouté de nombreuses vidéos  qui parlaient de l’alimentation, première source de dégradation de notre corps ou au contraire, notre meilleur remède si on y fait attention.

Un phénomène important à comprendre qui touche beaucoup de monde :

 

L’hyperperméabilité intestinale :

Notre muqueuse intestinale constitue habituellement une barrière mécanique étanche aux micro-organismes contenus dans l’intestin et aux macromolécules. La rupture de cette barrière, et le passage dans la circulation générale de molécules étrangères est le point de départ commun à de multiples pathologies.

Le docteur Jean Seignalet ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Seignalet )  a été l’un des premiers à faire le lien entre notre alimentation moderne inadaptée pour notre intestin et notre système immunitaire intestinal, l’agression de cette muqueuse,  et l’hyperperméabilité intestinale qui en résulte.

Le passage de molécules exogènes provoque  un processus inflammatoire chronique et une réponse immunitaire qui, en fonction du terrain, aboutit à l’apparition de maladies auto-immunes, de maladies dites « d’encrassage ou encore de pathologies dites d’élimination »(http://www.blog-micronutrition.com/post675.htm).

Les facteurs favorisants de la prolifération bactérienne intestinale sont les suivants :

La prise répétée d’antiacides et d’antibiotiques, une consommation excessive de sucres, le diabète, la maladie de Parkinson, l’infection à Helicobacter pylori, certaines parasitoses, la prise de pré biotiques, l’insuffisance pancréatique, l’intolérance au gluten, au fructose, au lactose, la radiothérapie, la maladie de Crohn, le syndrome du côlon irritable se déclarant souvent après une gastroentérite infectieuse.

Une mauvaise mastication ou une vitesse de transit ralentie par un trouble de la thyroïde ou par le stress favorisent cette fermentation. Une altération du taux de vitamine D3, par blocage de son absorption ou par altération de son activation métabolique hépatique, est un marqueur de l’inflammation digestive chronique et indirectement un marqueur du risque de maladies auto-immunes.

 

L’intestin grêle absorbe l’eau et les nutriments, le côlon n’absorbe que de l’eau et expulse les déchets (bactéries, levures, résidus alimentaires). Ces muqueuses sont protégées par le mucus et une immunité spécifique. Le foie sert de second rempart. Ses enzymes s’attaquent aux substances toxiques venant de l’intestin. Toute atteinte aux fonctions de barrière intestinale ou de détoxification hépatique augmente la production d’indésirables.

Une perméabilité intestinale défaillante favorise :

  • les maladies infectieuses et inflammatoires de l’intestin,
  • les rhumatismes inflammatoires chroniques,
  • l’acné ou le psoriasis,
  • la photosensibilité,
  • l’eczéma,
  • l’urticaire,
  • le syndrome de l’intestin irritable,
  • le syndrome de fatigue chronique,
  • les hépatites et pancréatites chroniques,
  • les cancers.

Les causes de l’hyperperméabilité intestinale sont les agents infectieux, l’alcool, les anti-inflammatoires, certains traitements comme les chimiothérapies. Le lien entre pullulation microbienne et perméabilité intestinale est aujourd’hui bien établi. Le foie des personnes présentant une hyperperméabilité intestinale travaille en surrégime pour éliminer les indésirables. (Article plus complet ici : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=tube-digestif-role-dans-emergence-maladies)

 

Que faire pour réparer sa muqueuse intestinale ?

Il y a l’hydrothérapie du colon (que j’ai faite). Vous pouvez lire cet article qui est intéressant : http://www.ateliersante.ch/hygienecolon.htm

Mais il faut également revoir sa façon de s’alimenter et s’aider des plantes médicinales.

  • Mastiquer le plus longtemps possible.
  • Eviter les associations alimentaires néfastes au bon déroulement de la digestion (Le temps de digestion des aliments est très différent selon les familles d'aliments. Il peut varier de quelques minutes pour les jus de fruits, les fruits, le sucre, le miel, à environ une demi-heure pour les légumes verts et jusqu'à cinq heures pour les légumineuses (lentilles et légumes secs en général).

Ce qui est important, c'est de savoir que la digestion se fait dans des milieux d'équilibre acido-basiques qui peuvent être TRÈS différents suivant l'aliment ingéré.

La digestion des féculents se fait en milieu basique.

La digestion des protéines se fait dans l'estomac en milieu acide. On voit donc que le mélange féculent-protéine est incompatible. Ceci va à l'encontre de la démarche alimentaire actuellement très courante, qui est d'associer presque systématiquement poisson ou viande avec riz, jambon avec purée, steak avec frites, etc...De mauvaises habitudes alimentaires à perdre !

Consommer quotidiennement de la viande et / ou du poisson est un excès regrettable et favorable au dépôt d'acide urique dans les articulations. La porte est ainsi ouverte à un grand nombre de maladies comme : arthrite, arthrose, poly- et périarthrite, goutte, rhumatisme...

Un cocktail quotidien de viande + produits laitiers devient explosif au fil des années.

Les légumes verts de saison sont les rois de l'alimentation. Ils sont tous très compatibles entre eux. 
On peut les consommer crus ou cuits. 
Leur point fort est d'être compatible avec toutes les autres familles d'aliments : protéines, féculents, lipides. 
On DOIT en consommer TOUS LES JOURS, à tous les repas !!! 

Les fruits, de digestion très rapide, contenant beaucoup de sucres rapides, ils sont quasiment incompatibles avec toutes les autres familles d'aliments sauf avec les fruits secs sucrés

Les fruits, bien que considérés comme essentiels, peuvent devenir dangereux consommés en mauvaise association. 
C'est le cas du fruit (et des traditionnelles salades de fruits) en fin de repas : son transit dans l'intestin est bloqué au niveau de l'estomac par la présence des autres aliments, quelle que soit leur nature (et a fortiori les féculents). 
Le fruit contenant beaucoup de sucre rapide, ce dernier va fermenter et sera transformé en alcool.

 

  • Les fruits doivent être consommés en dehors des repas, au moins un quart d'heure avant le repas, ou bien dans la matinée ou encore l'après-midi.
  • Les légumes verts sont importants et indispensables. Ils devraient être présents à chaque repas, en crudités et/ou cuits à la vapeur. Les fruits et les légumes sont les seuls aliments qui drainent et qui nourrissent le corps sans l'encrasser. 
    De plus, ce sont les seuls aliments dont le bilan final est basique pour l'organisme, contrairement à tous les autres aliments qui sont acidifiants.
  • Les légumineuses sont compatibles avec les légumes.
    Exemple : une assiette de crudités avec un plat de lentilles cuisinées avec oignons et carottes.
  • Les huiles végétales de première pression à froid et le beurre frais (lipides) sont compatibles avec les légumes et les féculents. 
  • Eviter une grosse consommation de viande,
  • • Eviter une forte consommation de sucres rapides ou lents,
    • Eliminer les acides gras trans (produits transformés,
    viennoiseries, riches en huile de palme)
    • Eviter les eaux gazeuses (trop alcalines) pendant les repas, qui en augmentant le pH de l’estomac diminuent l’action des enzymes gastriques,
    • De même l’excès ou l’insuffisance d’eau perturbe la digestion,
    • Eviter les plats issus de l’industrie agro-alimentaire,
    • Combattre tout ce qui allonge le temps de digestion en évitant de mélanger les protéines entres elles, les glucides entre eux au cours d’un repas,
    • Bannir le grignotage en respectant le temps de digestion 3 à 4 h entre les repas.
  • Varier les aliments, choisir des aliments les plus naturels possible, de préférence issus de l’agriculture biologique :

Plus de détails sur ce site : http://www.ateliersante.ch/associations.htm

 

J’ai également supprimé le gluten et le lactose. Pourquoi ?

  • Le gluten produit une pâte qui devient une véritable colle et s’agrippe aux parois intestinales bloquant du même coup l’assimilation des nutriments essentiels. Les grains de céréales qui contiennent du gluten (blé, orge, avoine, seigle, kamut, épeautre et triticale) développent des glycotoxines, appelées notamment acrylamides, lorsqu’ils sont chauffés à température élevée. Ces glycotoxines peuvent pénétrer dans les tissus, en raison d’un intestin grêle, devenu perméable, qui laisse passer des protéines non digérées, contribuant ainsi à l’inflammation et à la détérioration des tissus, comme les articulations. 
    Nous avons, de façon naturelle, des mécanismes qui inhibent et éliminent une certaine quantité de ces glycotoxines mais, selon la Dr Lagacé, ce mécanisme est plus ou moins efficace d’un individu à l’autre, selon, entre autres, sa génétique. Ainsi, certaines personnes auront des dommages tissulaires après avoir consommé sur une longue période beaucoup de glycotoxines, alors que d’autres, plus sensibles, subiront des dommages avec de petites quantités.

 

  • Quant aux produits laitiers, Le professeur joyeux ( http://www.professeur-joyeux.com/ ) rappelle qu’ils contiennent trois familles de facteurs de croissance :
  • les EGF : facteurs de croissance épidermique,
  • les TGF : facteurs de croissance de transformation (squelette, articulations, muscles...),
  • les IGF : facteurs de croissance de l'insuline.

Ces trois facteurs de croissance sont dangereux pour l'être humain. Encore une fois, ils sont destinés au veau. Or un veau, un an après sa naissance, pèsera avec ce régime 350 kg quand un petit d'homme atteindra 5 kg... Ces facteurs de croissance ne sont pas détruits par le mode de conservation UHT, l'ultra haute température (consistant à porter le lait à 140° pendant 3 à 4 secondes) et vont attaquer notre foie, notre pancréas, nos muscles... Nos grands-mères faisaient mieux : en faisant bouillir le lait jusqu'à obtenir une crème, elles éliminaient ces facteurs de croissance.

Pour le calcium,  Les produits laitiers nous en apportent 3 fois trop. Sachant que le calcium n'est absorbé qu'à 35% par notre métabolisme, le reste va aller calcifier notre squelette, nos articulations, irriter notre côlon. Avec arthroses, maladies auto-immunes et cancers à la clé. Et du calcium, il suffit d’avoir une alimentation variée et on en trouve dans plein d’autres aliments.

Je reviendrais sur ces sujets dans de prochains articles.

 

 Il est également important de :

- rétablir l’équilibre de la flore intestinale en prenant des probiotiques, des prébiotiques, et des symbiotiques.

- Restaurer l’intégrité de la muqueuse de l’intestin grêle : Un certain nombre de nutriments sont nécessaires comme la glutamine, les oligoéléments, des acides aminés, des vitamines.

- Réduire l’inflammation et l’oxydation

L’alimentation moderne est très inflammatoire (trop de sucre, trop d’acides gras de la série Oméga 6 et saturés, trans, pas assez de fruits et légumes, etc.)

Vous trouverez des informations bien plus complètes sur ce site : http://www.bio-et-nutrition.com/lintestin-acteur-cle-de-notre-sante/

 

Mais si vous êtes motivés pour reprendre votre alimentation en main, si vous souffrez du ventre, du dos, de tendinites, de douleurs musculaires, articulaires, de maux de tête à répétition, si vous êtes tout le temps fatigués, démotivés… vous avez peut être bien une hyperperméabilité intestinale. Je vous conseille de consulter un naturopathe pour vous guider au mieux dans votre démarche de vous soigner de façon naturelle, de reprendre votre santé en main.

 

Cerise, sur le gâteau, depuis 6 mois que j’ai changé mon « régime alimentaire », j’ai perdu progressivement 7 kilos.

 

Mais attention, il faut du temps pour que notre organisme s'habitue au changement d'alimentation. ça fait 6 mois que j'ai arrêté gluten et lactose, que je me reminéralise en mangeant beaucoup de légumes et de fruits,  en avalant un litre de jus de légumes par jour. Je suis passée par des phases de douleurs intestinales, de mal être, de grosse fatigue.... en faite, mon corps éliminait.... et je commence juste à me sentir bien mieux dans mon corps ! Ça vaut le coup !!! Au début c'est très contraignant ( j'ai souvent fait des écarts et j'en fait encore parfois mais de moins en moins) et puis on s'habitue et même, on a plus du tout envie de retourner à la nourriture industrielle.

 

Donc, comment je mange dorénavant ?

Plus de gluten, plus de laitage, quasi plus de sucre ou produits sucrés (un peu de chocolat parfois car je reste très gourmande), plus aucun produit raffiné, et surtout, plus aucun produit industriel.

 

Le matin : un demi-jus de citron (ça nettoie l’organisme) dans un demi-verre d’eau tiède (à jeun) + Un verre de jus de légumes + un œuf au plat + jambon blanc + salade.

Dans la matinée : je mange souvent une banane ou une pomme, ou les deux.

Midi : crudités + protéines + légumes.

Goûter : un fruit ou deux. Parfois un bout de gâteau ou des pancakes ou des crêpes...  Fais maison, sans gluten, sans lactose et sans sucre. Je sucre avec les fruits ou avec un peu de sirop d’agave, voir un peu de sucre de coco qui ont un index glycémique très bas. Il existe plein de farines sans gluten, de laits végétaux qui permettent de se faire de bons petits gouters. J’en parlerai dans de prochains articles.

Soir : crudités ou soupe (suivant la saison) + féculents ou légumineuses + légumes. Pas de protéines.

 

J’ai acheté un extracteur de jus et je bois environ un litre de jus de légumes par jour (http://www.aliv-e.com/fr/education/articles/bienfaits_jus_frais.asp). Je ferai  certainement aussi un article sur les bienfaits des jus de légumes. J’ai eu du mal à m’y mettre mais j'en reconnais maintenant leurs vertus.

 

Voilà pour l’essentiel de mon alimentation.

J’espère trouver le temps de vous mettre quelques exemples de menus types et pas trop longs à préparer car je sais que pour la plupart (dont moi), le temps manque… et cuisiner, c’est long !

Mais écrire sur ce blog me prend aussi beaucoup de temps…. Particulièrement sur cet article qui n’en fini plus…. Lol !

Cependant, j’aimerai convaincre le plus grand nombre de personnes de l’importance de bien s’alimenter pour profiter pleinement de la vie sans souffrances. j'ai tenté de vous faire un "résumé" de mes recherches (si, si... lol) mais soyez curieux, allez voir les liens que je vous ai mis pour avoir des informations plus précises et continuez vous meme vos propres recherches.

Prenez soin de vous.

 

 

 

 

Publié dans santé

Commenter cet article

bayou 07/01/2016 22:01

Bonjour, cette article me parle. Depuis 20 ans je souffre de soucis intestinaux prise de poids ou perte selon les crises. J aisouvent un gros ventre bref pour faire cours on pensait que j avais crohn ou rch il y avait bien des inflammations aux examens mais personnes pour se mouiller bref on me sort sci puis douleur articulaire a ne plus pouvoir marcher, douleur la nuit, ankylose, on me diagnostique une spondylarthropathie on me donne un traitement humira ca m a aide au départ et depuis un an infrction urinaire, problèmes gynéco, dépression, fatigue chronique, je suis assmat je suis en pleine crise intestinale et articulaire souvent ca va ensemble. Les médecins s en foutent royalement de ma souffrance je ne sais plus comment gerer. J avais tester 6 mois sans trop de feculent en stoppant le lait j avais fondu et surtout moins de crise par contre impossible de manger des crudites ou fruits crus. Hier soir g eu des crampes abdominale tellement violente que g cru mourir. G du prendre de la codeine et ce matin de la cortisone pour pouvoir bosser. C horrible. Je ne sais plus comment faire. Je me lancerais bien comme vous mais je vais plus manger grandchose du coup et je suis tres tres gourmande tout de même. Quelle livres pourrais je lire pour m aider. Et comment savoir si un naturopathe et sérieux ! Je suis au bout de ce que je peux supporter moralement et physiquement il faut que je trouve une solution.

kanou 08/01/2016 10:59

Bonjour, je ne peux que comprendre vos souffrances et votre ras le bol. Je ne suis que trop heureuse d’être sortie de ce cercle infernal et d'aller bien maintenant. je revis. je ne peux que vous conseiller d'aller voir un naturopathe pour vous guider car on a tous des pathologies différentes. La mienne m'a été conseillée. Peut etre vous renseigner autour de vous. Mais je pense franchement que vous devriez progressivement changer votre mode alimentaire. Éliminer le gluten et le lactose. Éliminer tous les produits industriels et raffinés. Privilégier le plus possible les produits bio et non transformés. Etant donné que vous avez les intestins irrités et enflammés, je vous déconseille les crudités pour l'instant. Il faut avant tout réparer votre flore intestinale et ça, c'est une naturopathe qui pourra vous conseiller les bonnes plantes. Privilégiez les légumes vapeur avec assaisonnement pour le gout. Et je vous conseille vivement d'investir dans un extracteur de jus et de consommer beaucoup de jus de légumes. ça m'a beaucoup aidé et j'en bois tous les jours 2 ou 3 verres encore maintenant. Je sais que dans un premier temps, revoir sa façon de s'alimenter c'est très contraignant et un peu compliqué. Cependant je vous assure que ça en vaut vraiment le coup ! Je suis très gourmande également mais j'ai appris à cuisiner différemment et j'arrive à me faire plaisir dans soucis. Toute ma famille mange bien, de la meme façon que moi. Maintenant j'ai aussi pris l'habitude de jeûner des que je m'en sens fatiguée, pas en forme, souffrante, douloureuse... ça me fait un grand bien car ainsi mon corps monopolise toute son énergie pour me "réparer". Il faut savoir que la digestions demande énormément d'énergie à notre corps.
Je vais tenter de prendre le temps (je cours après) pour mettre des recettes et idées menus sur ce blog afin d'aider les gens à changer leur mode alimentaire plus facilement. Car au final, c'est plutôt simple de manger sainement. Inscrivez vous à la newsletter pour pouvoir etre avertie de mes nouveaux articles. C'était mon but d'ailleurs quand j'ai créé ce blog mais je me suis ensuite laissée débordée par le temps. Je vous remercie de me relancer sur ce sujet.
Pour finir je vais vous conseiller un site sur lequel j'ai puisé plein de conseils qui m'ont beaucoup aidé : http://regenere.org/
Thierry fait régulièrement des vidéos très intéressantes et je vous conseille de prendre le temps de les écouter et de remonter dans le passé sur tout ce qu'il a déjà fait. personnellement, j'ai un ordi portable et j écoute ses vidéos tout en cuisinant.
Il vient de faire une vidéo sur la candidose qui devrait vous intéresser : http://regenere.org/videos/le-top-des-videos-regenere/en-finir-avec-la-candidose.html.
j'espère que vous allez pouvoir progressivement résoudre vos problèmes et aller mieux et j'espère que vous me donnerez de vos nouvelles. j'aimerai bien mettre sur ce blog le témoignage de gens comme vous.
Bonne journée.

nini-déco 29/05/2015 21:27

Bonjour Kanou, j’espère que tu vas mieux que l'on a pu t'accorder un moment de répits dans ton traitement. Je viens te souhaiter une bonne fête des mères et que tu puisse profiter pleinement de cette journée avec ta petite famille. Bisous

kanou 29/05/2015 22:55

Merci beaucoup nini, c'est très gentil. de même pour toi, bises.

Agathe 20/05/2015 16:05

Je me permets un 2e commentaire avec un lien qui donne aussi des pistes pr commencer à modifier ses habitudes alimentaires ;-) http://www.lasantedanslassiette.com/dans-l-assiette/cuisine-saine/regles-or-alimentation.html

kanou 20/05/2015 16:29

Merci agathe

Cécile 20/05/2015 11:03

Le résumé est très complet et agréable à lire. Est-ce que vous avez changé les habitudes alimentaires de vos enfants? Comment ca s'est passé pour eux? Les miens sont encore assez jeunes et j'essaie de les habituer dès le début, mais je me demande comment ca se passera lorsque la pression sociale sera plus grande.

kanou 20/05/2015 11:23

bonjour, mes enfants mangent ce que je prépare à la maison et donc suivent à peu prêt mon régime alimentaire à la maison. Ils ont 8 et 11 ans. Je dis à peu prêt car un de mes fils mange un yaourt (fait maison et bio) le matin. L'autre mange du pain (fait maison avec farine bio et complète) et du beurre. Ils mangent une fois par semaine des pâtes semi complètes car ils adorent ça. Mais sinon, je cuisine tout sans gluten et sans lactose. je ne suis pas "rigide" sur l'alimentation avec eux. D'ailleurs ils mangent à la cantine "normalement". Mais par contre, je leur explique bien régulièrement les bonnes habitudes alimentaires à prendre et je leur fait manger légumes et fruits tous les jours. Moi même, il peut m'arriver de craquer à l'occasion sur une crêpe au nutella si ça se présente... lol ! Je reste très gourmande mais je fais en sorte que ça reste exceptionnel pour le plaisir. mais l'important c'est de les éduquer à "bien manger" et qu'ils comprennent pourquoi c'est important (pour moi, il se trouve que j'ai eu un cancer, donc ça aide à comprendre) pour que plus tard, quant on ne sera plus derrière eux, ils gardent ces bonnes habitudes alimentaires.

Agathe 20/05/2015 10:17

Merci Kanou !!! Pour ces précieuses infos réunies dans ton article. Pas facile de changer ces fichues habitudes alimentaires (particulièrement le sucré en fin de repas chez moi et oui l’association féculents / protéines même si j'ai progressé ces derniers temps...). Merci pour l'exemple de petit dej' J'ai commencé le jus de citron dans de l'eau tiède depuis qques temps... J'essaie de faire des modifs petits à petits car sinon je sais que je ne m'y tiendrai pas (malheureusement) ; manger des œufs tous les matins ce n'est pas trop en revanche?
Je te souhaite une belle journée !

kanou 20/05/2015 11:35

Tu as raison agathe. moi aussi j'y ai été progressivement. Pas très rigoureuse au début...je faisais beaucoup d'écarts... surtout vers les fêtes de fin d'année. Maintenant je le suis un peu plus. Je lis beaucoup d'informations pour me motiver. Et, du coup, j'en ressens mieux les bienfaits. mais il vaut mieux faire les changements petit à petit que pas du tout. Quant aux œufs, contrairement à ce que l'on pense, on peut en manger sans soucis 2 à 3 par jour à condition que ça soit de bons œufs de poules élevées au grand air. Pas celles élevées en batterie sinon on mange les saloperies qu'elles avalent. je ferai un article sur ce sujet un jour.

Marie poupée 19/05/2015 20:09

Merci Kanou pour cet article vraiment très très intéressant et qui t'a pris beaucoup de temps ! Je suis une convaincue et suis à l'écoute de tous ces conseils ayant une santé fragile ! En effet on ne pourra jamais savoir si tu aurais pu éviter ce cancer , il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu mais il n'est jamais trop tard pour suivre ces conseils alimentaires et je suis sure que tu t'en porteras que mieux .
Je te fais de grosses bises

kanou 19/05/2015 20:28

merci marie. Bises.