Ma cinquième chimio

Publié le par kanou

Ma cinquième chimio

SAMEDI 03 JANVIER 2015

J’ai donc fait ma deuxième taxo le 22 décembre, il y a presque 2 semaines. Les effets secondaires ont été moins importants que pour la précédente. Moins de brulures. J’ai la gorge un peu irritée qui me fait un peu mal quand j’avale mais j’arrive quand même à manger et je sens à peu prêt les gouts !

Mes mains pèlent moins.

J’ai toujours des maux de tête et une très grosse fatigue. A ma dernière prise de sang j’étais anémiée et je pense que ça ne s’est pas arrangé.

J’ai aussi eu quelques douleurs intercostales.

J’ai les yeux fatigués qui brulent et pleurent.

 

Noel s’est relativement bien passé. Disons que j’adore cette période de l’année ou on se fait plaisir en famille.

 

Bien sur, à cause de la fatigue je n’ai pas autant profité que d’habitude des fêtes mais bon…. Ça aurait pu être pire !

Mon chéri m’a offert mon extracteur de jus, du coup on peut se faire de bons jus de légumes. 

J’ai fait des excès durant les fêtes mais maintenant on reprend une alimentation équilibrée.

Il faudrait aussi que je puisse reprendre un peu des activités physiques mais je me sens tellement épuisée….

On a réservé la salle socioculturelle de Messeix pour notre mariage le 11 juillet et avons lancé nos invitations. Voilà, le projet est lancé ! J’espère d’ici là avoir récupéré mon énergie, mes cheveux et figure humaine !

Sur le groupe facebook dont je fais partie concernant les personnes atteintes d’un cancer du sein, je suis surprise de constater que peu de personnes font attention à leur alimentation. Je leur ai mis cet article :

L’alimentation cétogène, régime alimentaire très pauvre en glucides et riche en graisses, aide à combattre le cancer ! (1). 

Les études scientifiques et la pratique le montrent : adopter une alimentation pauvre en GLUCIDES et riche en GRAISSES aide à combattre le cancer.
En effet, lorsque l’on RÉDUIT fortement sa consommation de glucides (sucres raffinés, farines blanches, boissons gazeuses sucrées, nombreux jus de fruits, glucose, fructose, lactose, sucre blanc, amidon, ...), « le foie se met à produire des petites molécules appelées "cétones" ». 
« Ces cétones constituent une excellente source d’énergie pour pratiquement tous les tissus corporels » et tout particulièrement pour le cerveau (0).
(cf. phase cétonique du jeûne : quand les cellules ne peuvent plus utiliser le glucose comme combustible, elles s'orientent vers les acides gras).
Contre le cancer (et contre d'autres maladies telle que maladie d'Alzheimer) :
« Moins de SUCRE signifie moins d’énergie pour les cellules cancéreuses.(3)
Plus de GRAISSES signifie plus de cétones donc plus d’énergie et de vitalité pour les cellules saines »(2).
Ce régime fait penser aux recommandations de David Servan-Schreiber dans son livre "Anticancer" : éviter les aliments à INDEX GLYCÉMIQUE élevé et privilégier les aliments riches en acides gras oméga-3 (anti-inflammatoires) (3)(4).
Mais le régime cétocène va plus loin. Selon Thierry Souccar, « l'objectif du régime cétogène est d'augmenter considérablement la part des GRAISSES dans l'alimentation et de réduire en même temps très fortement la part des GLUCIDES ». 
Dans ces conditions, « les graisses ne sont pas néfastes à la santé, au contraire, elles sont bénéfiques ».
Toutefois « les matières grasses NOCIVES sont les huiles polyinsaturées très riches en oméga-6 (pro-inflammatoires) comme les huiles de tournesol, maïs, carthame, palme, pépins de raisin ». 
Sinon, « toutes les autres matières grasses peuvent être consommées du moment qu'elles sont de qualité, bien conservées et bien utilisées » :
Donc éviter néanmoins les viandes transformées, charcuteries, bacon, saucisses, hot-dogs, fritures, graisses trop cuites, graisses "trans", huiles hydrogénées... notamment dans les produits alimentaires transformés, produits industriels, plats préparés, biscuits, viennoiseries, pâtes à tartiner, nombreux chocolats, certaines margarines, …
En revanche, « le régime cétogène autorise les matières grasses d'origine animale comme végétale telles que : huile de coco, beurre (non cuit), crème, huile d'olive, huile de colza » ...(5).
Synergie avec les traitements classiques : 
« le régime cétogène est particulièrement efficace parallèlement aux traitements anticancéreux classiques, ainsi qu’entre les différents cycles thérapeutiques. En effet, on dispose de nombreux éléments indiquant qu’il RENFORCE les effets de la CHIMIOTHÉRAPIE et de la RADIOTHÉRAPIE, et en LIMITE en même temps les EFFETS SECONDAIRES »(1).
--- Bernard78.
(0) 
http://www.lanutrition.fr/…/le-regime-cetogene-est-encore-t… (Le régime cétogène est encore trop peu connu des malades du cancer)
(1) 
http://www.thierrysouccar.com/…/le-regime-cetogene-aide-com… ;
(2) 
http://www.thierrysouccar.com/…/le-regime-cetogene-les-mala… ; 
(3) 
https://www.facebook.com/notes/guerirorg/la-privation-de-sucre-dans-les-cellules-tumorales-entra%C3%AEne-leur-mort/760931107303196 (La privation de SUCRE dans les cellules tumorales entraîne leur mort.) 
(4) 
https://www.facebook.com/notes/guerirorg/les-om%C3%A9ga-3-peuvent-inhiber-la-croissance-des-cancers-am%C3%A9liorer-lefficacit%C3%A9-des-/809431512453155 (Les OMÉGA-3 peuvent inhiber la croissance des cancers, améliorer l'efficacité des chimios...)
(5) Pour aller plus loin : livre "Le régime cétogène contre le cancer", éd. Thierry Souccar (écrit par trois chercheurs spécialistes du cancer).

 

Mais beaucoup ne se sentent pas concernées et mangent n'importe quoi dans le but de se faire plaisir. C'est d'ailleurs ce que conseille les oncologues....

Je leur ai répondu :

Il faut se dire que l'alimentation n'est pas le seul facteur. Certains vont fumer, boire, bouffer n'importe quoi et n'auront jamais de cancer, d'autres auront une vie saine et auront le cancer. Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette dernière étude qui parle du facteur de "pas de chance" qui n'est pas contrôlable pour éviter le cancer. Il y a plein de facteurs qui font que l'on va avoir un cancer ou pas. La génétique, le cumul souvent du stress, d'une mauvaise alimentation, de contacts avec des produits chimiques nocifs.... On ne peut pas agir sur tout mais je pars du principe que si on peut agir sur certaines choses, autant mettre toutes les choses de notre coté ! Peut être que je récidiverai quand même, j'en suis bien consciente ! Mais je serai au moins que j'aurai agi au mieux de mes possibilités pour éviter cette récidive. Et puis, je me dis aussi que j'enseigne à mes enfants à manger correctement et que du coup, peut être, ainsi, éviteront ils d'avoir un cancer ! En tout cas, je mets toutes les chances de notre coté ! Pour moi, pour eux. Je tente de remettre en cause aussi ma façon de vivre, peut être trop stressante, trop speedante. Je tente de me dire que je ne suis pas indispensable, je ne  peux pas tout faire pour tout le monde, que je ne peux plus tout assumer, il faut que je lâche du mou, que je me repose plus, que je me recentre plus sur moi ! Bref, je prends ce cancer comme un signe qu'il est temps que je change ma façon de vivre et que je profite de la vie tout simplement ! Que je me recentre sur les choses essentielles.

 

Mais les mauvaises habitudes sont dure à perdre. ça n'est pas facile de remettre en cause sa façon de vivre, son alimentation.... surtout que notre société ne nous y aide pas du tout. Et on passe un peu pour une extraterrestre quant on ne veut pas faire comme tout le monde. 

 

Ma salle tête quand je suis fatiguée :

Ma cinquième chimio

Aller, plus qu'une !!! Il faut tenir bon ! 

 

 

 

Publié dans mon cancer

Commenter cet article

Jenny1965 16/09/2016 11:16

Bonjour,

L'année dernière, j'ai eu le cancer des ovaires, opération, 6 chimio et rémission pendant un an. Puis, un an après, cancer du péritoine, des cellules cancéreuses de mon premier cancer qui ont migré vers le péritoine. Comme je suis suivie, j'ai été prise dès le début du cancer, et 6 séances de chimio sont prévues.
Mais, entre la 4ème et la 5ème, j'ai découvert le régime cétogène et j'ai donc commencé doucement à réduire les glucides de mon alimentation. Sauf que, la semaine de ma 5è chimio, je me suis sentie extrêmement fatigué. une fatigue qui est venue s'ajouter à la fatigue de la chimio et aussi un début d'anémie.
Est venue le veille de la chimio, prise de sang et catastrophe, mon taux de CA 125 a flambé alors qu'il était descendu en dessous des normes dès la 2è chimio. J'ai donc tout arrêté,
J'avais lu, dans les recherches que j'avais faites, qu'il n'était pas recommandé de commencer dès la 4ème chimio, car l'organisme était déjà bien affaibli.

Le passage en cétose a provoqué une extrême fatigue chez moi.

Après avoir lu beaucoup de témoignages de personnes atteintes de cancer qui l'avait débuter de manière drastique et qui témoignaient que ça s'était bien passé pour eux.

Après, je n'ai aucune certitude s'il y a un lien entre les deux? mais c'est très bizarre.

Je voulais apporté le témoignage de mon expérience avec le régime cétogène.

kanou 16/09/2016 11:56

Merci jenny de votre témoignage. C'est vrai que chacun réagit différemment. Après, effectivement, difficile de dire si c'était du à ce régime. Beaucoup de personnes m'ont témoigné jeûner un jour avant la chimio, Pendant la chimio et un jour après. A priori ça les a aidé par rapport aux effets secondaires et à améliorer le traitement. Perso, si je devais rechuter, j'adopterai le régime cétogène dès le départ et le jeune durant la chimio.... si j'accepte la chimio car ça, je n'en suis pas encore sure.... mais je vais être optimiste et penser que je ne re chuterai pas ! je vous souhaite une très bonne santé.

walid 29/11/2015 08:51

Bonjour
On va tous mourir à la fin

Donc pour être vraiment heureux,il faut comprendre que la mort n'est pas une fin mais le début de la vrai vie où on ne mourra jamais.
Et on ne peut pas être heureux dans cette deuxième vie si on n'a pas trouvé la bonne religion.
Mais cela n'empêche pas qu'il faut essayer de comprendre les besoins de son corp afin d'essayer de vivre dans des conditions meilleures
Bonne chance