Importance de la vitamine D

Publié le par kanou

Importance de la vitamine D

La vitamine D a un rôle majeur dans l'organisme, car elle permet notamment de fixer le calcium, nécessaire à l'optimisation du capital osseux (os et dents). La vitamine D intervient effectivement dans le processus d'absorption du phosphore et de calcium au niveau de l'intestin.

Elle prévient donc les carences en calcium mais aussi les carences en magnésium et contribue largement au processus de croissance, ainsi qu'à la santé des os et des dents.

Mais outre cette fonction vitale dans l'absorption des minéraux, la vitamine D agit également sur les cellules et intervient dans la régulation de l'expression de plus de 400 gènes, ce qui fait qu'un déficit ne se limitera pas à l'impact sur le capital osseux mais se répercutera sur l'ensemble de l'organisme.

Les 5 symptômes suivant sont des signes de déficit marqué en vitamine D et ils doivent vous alerter.

- Faiblesse osseuse et musculaire souvent accompagnées de crampes.

- Sensation persistante de faiblesse et de fatigue.

- Déprime, anxiété.

- Baisse de l'immunité. (Elle permet la synthèse de protéines antimicrobiennes).

- Perte de mémoire, puisqu'elle préserve les neurones de la mort prématurée.

Une grande partie de la population, même en France, même chez ceux qui s’exposent au soleil, peut être déficiente et parfois à la limite de la carence. C'est pourquoi il est important, particulièrement en hiver, que toute la famille prenne un complément en vitamine D.

Ma naturopathe m'a conseillé d'en prendre toute l'année. Mieux vaut un complément journalier qu'une ampoule prise tous les 6 mois. C'est plus efficace. Vous pouvez en trouver en parapharmacie, dans les magasins bio ou sur internet. (http://www.dplantes.com/vitamine-d3-huile.html).

Etant carencée, je prends 10 gouttes par jour (toujours d'après les conseils de ma naturopathe). Mes enfants et mon compagnon prennent une goutte chaque jour au petit déjeuner.

VITAMINE D ET CANCERS

Y a-t-il un lien entre le statut en vitamine D et le cancer du sein ? Afin de répondre à cette question une équipe canadienne à étudier une cohorte de 500 femmes porteuses d’une tumeur mammaire, recrutés à Toronto en 1989 à 1999 et suivie jusqu’en 2006.

Première surprise, au moment du diagnostic, plus d’un tiers des femmes incluses présentait une déficience en vitamine D, près de 40 % une insuffisance en vitamine D et une sur quatre seulement avait un taux normal. Seconde découverte, les femmes déficientes en vitamine D ont rechuté quasiment deux fois plutôt que celles ayant un taux de vitamine D normale, et leur survie globale était réduite de 73 %.

D’après une communication de P Goodwin (Toronto)

Une autre étude publiée dans « Cancers Epidemiology, Biomarkers and Prevention », septembre 2010 montre que le risque de cancer du sein serait diminué de 25 % pour les femmes ayant un taux sanguin de vitamine D élevé, selon une étude menée dans la cohorte française E3N .

Une étude prospective sur 18 ans chez près de 15 000 hommes confirment qu’un taux suffisant de vitamine D et protecteur contre le cancer de la prostate. Les hommes ayant un récepteur de la vitamine D peu active sont plus à risque de présenter ce cancer s’ils sont en plus, carencés. « Plos »www.plosmedic.org. »

Sait ton vraiment quels rôles exacts peuvent jouer le calcium et la vitamine D dans la prévention des cancers ? C’est à cette question qu’a été consacrée la communication du Dr Charles Hagege (gastro-entérologues, pharmacologue, Paris). Selon lui l’ensemble des données épidémiologiques, physiopathologique et expérimentale accrédite un effet protecteur du calcium et/ou de la vitamine D vis-à-vis de nombreux cancer du moins chez certains sujets.

Aux Etats Unis les frères GARLAND, épidémiologistes ont largement publié sur le fait qu’un apport optimisé en vitamine D pouvait prétendre à l’éradication d’un grand nombre de cancers, notamment le cancer du sein. Vous pouvez visionner leur interview.

Une  étude de 2012, réalisée par les chercheurs de l’Université de Hawaï, suggérerait qu’un apport en vitamine D diminuerait le risque de cancer du sein.

Une nouvelle étude pilotée par un des pionniers de la vitamine D, le Pr Cédric Garland, chercheur en médecine préventive (université de San Diego, Etats-Unis) qui pointe du doigt les dangereux effets du déficit en vitamine D sur le risque de cancer du sein

Des taux bas de vitamine D circulante sont associés à un risque de mortalité par cancer, accru de 70% chez les patients ayant des antécédents de cancer selon une méta-analyse d’études d’observation.
Des taux bas sont également liés à une augmentation de la mortalité toutes causes confondues (+57%) et de la mortalité cardiovasculaire (+41%), toujours selon cette méta-analyse parue en juin 2014 dans le BMJ.

L’analyse du BMJ porte sur 8 études prospectives et plus de 26 000 hommes et femmes (âgés de 50 à 79), ayant examiné les concentrations sériques de vitamine D. Ces études rapportent une association, pas forcément un lien de causalité.

Dans une autre étude publiée dans le British Journal of Cancer, les chercheurs ont constaté que la vitamine D réduit la mortalité par cancer de 12%, sans avoir d’influence sur l’incidence du cancer. Deux chercheurs de Harvard, Nana Keum et Ed Giovannucci, ont effectué une méta-analyse de quatre essais contrôlés randomisés sur l’incidence du
cancer. Trois des études ont également mesuré la mortalité sur une période de 2 à 7 ans.
Résultats : la supplémentation en vitamine D (400 à 1100 UI/jour), a eu peu d’effet sur l’incidence totale du cancer, mais la mortalité totale par cancer est significativement réduite (pour des doses de 400 à 833 UI/jour).

(http://dr-rueff.com/667-limportance-de-la-vitamine-d.html)

LA CORRECTION DE LA DEFICIENCE EN  VITAMINE D BOOSTE L’IMMUNITE:

Adit Ginde et coll. Etats Unis (Journal of Geriatric Society 2009) ont démontré récemment que la vitamine D joue un rôle essentiel pour activer l’immunité et éviter les rhumes et la grippe.

La vitamine D accroît l’activité des macrophages (ces globules blancs qui « digèrent » les bactéries)  et favorise la production de peptides antiinfectieux et de cytokines anti-inflammatoires.

Il existe une relation entre les variations saisonnières du statut en vitamine D d’une population et l’incidence et la gravité des pathologies infectieuses, en particulier respiratoires.

LA Vitamine  D est antivirale .

La VITAMINE  D JOUE UN RÔLE CONTRE LA DOULEUR

VITAMINE D ET PARKINSON

Une étude finlandaise avec un suivi sur près de 30 ans a montré qu’un taux de vitamine D faible prédit bien le risque de survenue de l’affection neurologique.

LA VITAMINE D PREVIENT LE RISQUE DE CHUTE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

La vitamine D serait efficace dans bon nombre de maladies intestinales dont la maladie de CROHN

Vous trouverez des informations plus poussées sur ce site : 

Autre site intéressant sur le sujet :

Donc, si j'ai un conseil à vous donner, Vous, vos enfants, votre entourage, prenez un complément en vitamine D. De temps en temps, demandez à votre médecin de vous prescrire une prise de sang pour vérifier ou vous en etes.

Tous les conseils de santé que je vous donne ne viennent pas de moi mais de recherches que j'ai faite suite à mon cancer du sein. 

Je partage ces recherches avec vous car, avant que l'on m'annonce ce cancer, je ne prenais pas le temps de me soucier de ma santé, de ce qui était bon ou non pour moi. Maintenant, je me pose toutes ces questions et je cherche des réponses. 

Je veux donc vous en faire bénéficier pour que vous évitiez de commettre les memes erreurs que moi. Je continuerai de partager avec vous ce qu'il me semble important !

 

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires, de vos expériences et je pourrai éventuelement les inclure dans un article.

 

 

 

Publié dans santé

Commenter cet article

Tatisa 26/02/2015 20:16

Merci pour toutes ces infos sur la vitamine D.
Bon quand à toi, que peut on faire a part te soutenir dans ton combat?
Tu es une sacrée battante. Tu me laisses, après chacune de tes lectures.
Bisous rien que pour toi Kanou.

kanou 26/02/2015 21:38

merci beaucoup tatisa. bises.

francoise 25/02/2015 18:15

Article vitamines D